Cholesterol : Bel exemple de terrorisme médical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cholesterol : Bel exemple de terrorisme médical

Message  Cathy le Jeu 10 Nov - 10:31

Advicor, Crestor, Tahor, Mevacor, Zocor…

On croirait ces noms de médicaments directement sortis du « Seigneurs des anneaux ». Leur sonorité évoque facilement le royaume des ténèbres, le fameux « Mordor » inventé par Tolkien, contre lequel les petits héros de l’épopée vont devoir lutter.

J’y ai pensé lorsque j’ai constaté que le laboratoire Merck, tristement célèbre aux Etats-Unis à cause du scandale du Vioxx – 30 000 morts – était en première ligne dans cette affaire.

J’ai donc voulu en savoir plus.

Faut t-il vraiment faire baisser son taux de cholestérol ?

Certaines théories médicales ont la vie dure. D’abord parce que certains médecins préfèrent les dogmes – cela simplifie la vie – ensuite parce qu’à défaut d’être validées scientifiquement, ces théories ont une justification économique…

Les médecins, lorsqu’ils sont convaincus par quelque chose, peuvent devenir d’excellents prosélytes. Les grands laboratoires le savent bien qui, de plus en plus, prennent en charge leur formation professionnelle. En quelques années, la population entière peut devenir intiment convaincue du bien fondé d’une théorie totalement fausse qui lui est préjudiciable.

C’est ainsi que lorsque j’étais enfant, je pensais que le cholestérol était la plus grande angoisse des grandes personnes, plus que le chômage ou les emprunts à rembourser.

Depuis j’ai changé d’avis.

Je sais qu’il est bon d’avoir du cholestérol !

On nous explique qu’un taux élevé de cholestérol provoque des maladies cardiaques. Mais personne n’est parvenu à prouver cette corrélation, ou à montrer que les médicaments contre le cholestérol prévenaient les arrêts cardiaques.

Au contraire une étude récente a montré qu’il y avait le même risque d’accident cardiaque chez les patients prenant des statines et ceux qui n’en prenaient pas (lorsque ces derniers étaient attentifs à leur mode de vie).

Même la fameuse théorie simpliste du bon et du mauvais cholestérol a été remise en cause !
La vérité est même pire !

Différentes recherches conduites aux Pays-Bas et aux Etats-Unis ont conclu qu’un taux trop bas de cholestérol peut être dangereux. Il pourrait causer :

- des dépressions ou des comportements violents chez certaines personnes (en raison de l’action sur la sérotonine, un neurotransmetteur du système nerveux central) ;
- une moindre capacité à se défendre chez les patients atteints du cancer ;
- des hémorragies ou infections respiratoires.

Ce n’est pas tout, les médicaments contre le cholestérol eux-mêmes comportent de nombreux risques : ils épuisent l’enzyme du foie qui génère le cholestérol dont nous avons besoin, ils affaiblissent le système immunitaire, ils augmentent le risque pour le patient de contracter une maladie du foie et ils peuvent provoquer de graves douleurs musculaires.

Comment éviter les statines ?

Reste que malgré tout, on peut se retrouver avec un taux de cholestérol trop élevé qu’il convient de réduire.

Alors, plutôt que d’en passer par les statines, médicaments chimiques très puissants, aux multiples effets secondaires, mieux vaux chercher toutes les solutions alternatives possibles. Mais comme toujours, éviter la chimie demande du temps et de la réflexion, d’autant que ces médicaments « miracles » sont remboursés à 65 % par la sécurité sociale, tandis que l’administration fera tout pour vous empêcher de vous procurer les bons compléments alimentaires (par exemple, en interdisant leur vente en France ; ou alors, en fixant des doses maximales tellement petites qu’acheter assez de comprimés sera ruineux).

L’idéal est de pouvoir établir une stratégie personnelle avec son médecin traitant qui s’appuiera sur les éléments suivants :

- arrêter de fumer ;
- adopter un régime alimentaire adapté (les noisettes) ;
- utiliser des compléments alimentaires (Magnésium, Vitamines E, CoQ10…) ;
- avoir une activité physique quotidienne ;
- opter pour un traitement à base de plantes (guggul, ail, artichaut, boldo, combretum, curcuma, fumeterre, pissenlit, romarin, thé vert etc.).

Mais, il ne faut pas se faire d’illusions, les médecins dans leur grande majorité, tiennent aux statines et la peur du cholestérol a de beaux jours devant elle. Une fois de plus, c’est l’attitude des patients et leur niveau d’information qui fera la différence…

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cholesterol/niv2/cholesterol-statines-zoom.htm

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2010/07/20/the-truth-about-statin-drugs-revealed.aspx

http://www.doctissimo.fr/medicament-ZOCOR.htm

http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/m3430675/medicaments/tahor.html

http://www.healthiertalk.com/truth-about-lowering-cholesterol-4625

http://www.advicor.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Serotonin_facilitation_dors_horn.png

http://www.northstarnutritionals.com/article_list.php?docs_id=153)

http://www.healthiertalk.com/3-foods-you-should-never-eat-1665

http://www.healthiertalk.com/lower-your-cholesterol-without-statins-1276

http://www.phytomania.com/cholesterol.htm

témoignages

Depuis ma jeunesse (25 ans ?), on m’a signalé un taux trop élevé de cholestérol : 2,70 gr (trop de mauvais, pas assez de bon) Je n’ai jamais voulu prendre de médicament mais j’ai de grandes périodes où je mange très sain (d’autres un peu moins !!!) J’ai maintenant 66 ans et mon taux de cholestérol n’a presque pas changé (2,80 gr) et je fais de plus en plus attention aux excès de graisses animales, bien que je reste parfois gourmande… mais j’aime aussi les fruits et les légumes, et je ne prends toujours pas de médicament !!!
Merci de vos articles si intéressants. Celui-ci aussi m’a fait du bien.
J’ai souvent pris des médicaments (pour d’autres problèmes) pendant si longtemps, et je le regrette tant car ceux-ci m’ont laissé des séquelles et fragilités – et je ne fais le rapprochement que maintenant.

Reply
javotte

17 octobre 2011 Bonjour
J’ai été, comme bon nombre d’entre vous, élevée par des parents soucieux de respecter « le médecin de famille ». Ses diagnostics et ses « prescriptions » étaient donc « indiscutables ».. Les années sont passées. Ma maman a été bourrée de médicaments, pas à sa demande, elle ne se plaignait jamais: il fallait la pousser à consulter pour toutes sortes de maux réels et sérieux : (épilepsie, fractures à répétition, cholesérol, méningiomes,et tumeur au cerveau)… Très peu de temps après, j’ai perdu un ami : crise cardiaque..Lui souffrait de diabète et insuffisance respiratoire… Leur point commun, une qualité : ils étaient naïfs, gentils.. trop gentils avec les autres..avec ces marchands de produits hautement toxiques que sont ces affreux généralistes… Chacun devait prendre une trentaine de médicaments par jour …Après ces disparitions, je me suis mise à chercher…chercher de l’infos..pour essayer de comprendre quelque chose à cette vie pourrie qui s’en prennait injustement à ceux que j’aimais … Ce que j’ai trouvé m’a fait passer par la Colère longtemps, il m’en reste encore un peu aujourd’hui: ça fait plus de dix ans… Bilan : je ne consulte plus du tout de charlatan en col blanc depuis 9 ans. Je me soigne seule et j’ai profondément changé ma nourriture.. En y réléchissant bien.. je ne suis plus jamais malade ! Aujourd’hui lorsque j’entends autours de moi ce que certains de nos vieux ingurgitent encore, je suis attérée.. par tant de crédulité. Je ne m’explique pas comment ces « médecins » fièrs de leur dipômes font pour exercer en conscience… C’est infernale dès que l’homme possède un quelconque pouvoir, sur autrui… (Quand j’étais enfant je croyais que les artistes et les médecins étaient des personnes secourables).. A quarante ans, après avoir exercé un peu la profession d’artiste et côtoyé cette médecine hollistique et ses « accolytes », je me sens ridicule d’avoir eu autant de candeur…

Reply
Bibi

4 novembre 2011 Tout d’abord merci pour cet article. Content de voir qu’il y a d’autres gens qui remettent en question cette peur sur le cholestérol.
En fait j’ai pas réellement de témoignage à faire sur les médicaments chimiques, vu que je les ai toujours plus ou moins évité. Quoi que je me rappelle de ce virus impossible à indentifié par nombre de médecins en avril dernier qui me faisait tousser toute la journée. 3 semaines d’antibio et cortisones qui n’ont servit à rien au final.

Je souhaite juste réagir au témoignage de madame javotte que je trouve bien courageuse. Mais il faut l’avouer, avec le peu de connaissance qu’il nous reste aujourd’hui sur les médecines naturelles on peut avoir parfois besoin de médicaments chimiques à condition d’en utiliser des pas trop dangeureux, à bon escient et le moins longtemps possible je pense.
En fait je voulais réagir par rapport à vos regrets. Je voulais juste dire qu’il n’y a aucun regret ou sentiment de ridicule à avoir. C’est justement une expérience de faite et validée par vous même. Il faut l’enseigner aux générations à venir. Une part de ces générations sont très ouvertes, mais une grande part est de plus en plus fermée. Je pense C’est des gens comme vous qui peuvent faire en sorte que leurs esprits s’ouvrent à cette médecine qu’ils appellent placebo ou pire. (la foudre tombe je m’arrete là). A vous d’enseigner aux enfants


_________________


Les aveugles verront les sourds entendront......Alléluia...
Je suis le Chemin, Je suis la Vérité.....n'ayez pas peur, ne craignez pas......je suis avec vous jusqu'a la fin des temps..

Cathy
Admin

Messages : 429
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 44
Localisation : Limousin

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cathyana.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum